• Historique de la lingerie

    Il faut noter qu'avant la fin du 19 ème siècle, on appelait linge de corps ce qui n'allait pas tarder de devenir l'objet érotique par excellence j'ai nommé la lingerie affriolante , ollé ollé. Mais que portaient donc nos ancêtres ?


    Vers - 2000 avant JC on voit apparaitre ce qui deviendra le corset, cet outil torture qui sera fatal pour beaucoup de gentes dames. Toutefois, ce'corset' laisse la poitrine libre afin de pouvoir charmer les hommes avec cet atout si désirable. Par contre plusieurs siècles plus tard, les Grecques auront en horreur cette idée de la poitrine libre qui déforment un galbe qu'elles veulent longiligne. Elles enferment donc leur poitrine à l'aide de bandelettes afin au pire d'en stopper la croissance ou au mieux d'en dissimuler la grosseur. L'empire Romain suivra dans cette voie, et c'est à sa chute que les celtes et les allemands libéreront la poitrine de la femme.
    La pudeur médiévale du moyen age, dictée par les croyances religieuses, force les femmes à enserrer l'ensemble de leur buste, seins compris, avec des lacets savamment agencés. Les atouts féminins doivent être dissimulés, ils sont proscrits !. Il faut attendre le 15 ème siècle, pour que les seins sortent de leur prison. Le duché de bourgogne va même remettre la poitrine à l'honneur en la remontant avec une ceinture disposée sous les seins. Le premier push up de l'histoire est donc Bourguignon. Il est de coutume , en ce temps là, de révéler le début du galbe des seins voire même d'en exhiber un.


    Les cycles de l'histoire se répétant, sous Henri II , on ré-emprisonne la poitrine jusqu'en haut du cou. Le corset, défenseur de la vertu, revient en force pour mieux entraver la gente féminine.
    Sous la régence on retrouve un peu de liberté, le libertinage a le vent en poupe. Le linge de corps naturellement s'assouplit. Il serait dommage de perdre du temps en délaçage long et fastidieux. C'est un retour triomphant des décolletés. De plus la femme active au champ a depuis longtemps mis de côté le corset et autres entraves à son aisance pour le travail. Au corset elle préfère le pantalon ouvert qui lui permet de bouger et de se soulager quand elle le souhaite.


    Le mot 'dessous' apparait fin 19 ème. Il se substitue à la tournure fort peu glamour 'linge de corps' ! La gente féminine et sa lingerie vivent des évolutions non négligeables à partir de la première guerre. Il n'est absolument plus question, pour les femmes, de s'encombrer d' un corset, onéreux qui plus est, alors qu'elles se substituent aux hommes pour le travail dans les usines ! La gaine plus confortable et pouvant s'enfiler sans aide prends son essor. C'est la fin des 'corsets-prison'.

    Le soutien gorge triomphe dès 1913 et n'aura de cesse de se décliner sous toutes les coutures et variantes.


    Actuellement, un vaste choix s'offre à nous pour notre lingerie. Deux écoles s'affrontent, celle de l'ergonomie et celle du glamour ! Cependant, le pratique peut être sexy selon l'imagination et goûts. Certains hommes seront sous le charme de la culotte traditionnelles d'autres ne seront émoustillés que par les shorties. Mais il faut reconnaitre qu'on prête autant attention à notre lingerie qu'à nos vêtements lors d'un rendez-vous. Les sous vêtements se dévoilent de plus en plus pour devenir une tenue. Le corset réapparaît en force mais, maintenant on l'exhibe. Il n'a plus rien d'un calvaire grâce à l'élasticité des nouvelles fibres. Même, il est toujours un fidèle compagnon pour magnifier son corps. Les chanteuses n'hésitent plus à sortir en juste au corps ou à porter des vêtements transparents pour dévoiler des dessous tels que des nippies. Bon ok ce n'est possible pour tout le monde...Nous ne sommes pas toutes désireuses de nous promener en lingerie comme les les deux spécialistes dans le domaine, Rihanna et Lady Gaga ! Ce n'est même pas spécialement ce qu'il y a de plus glamour.

    Mais qu'elle soit pratique ou ollé ollé la lingerie reste l'un de péchés mignons de la gente féminine. Et c'est l'un des plus merveilleux présents à lui offrir car la française reste la femme qui dépense le plus pour ses dessous!


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :